ACADEMIE REPAIR CAFE PARIS

Ateliers de réparations collaboratifs 

 

 

 

Electrotechnique

rcb 21 ld1rcf 21 ld

  • L’électrovanne est configurée pour déplacer un élément mobile Pa qui ouvre ou ferme un conduit dans lequel circule un fluide.
  • L'électrovanne comprend une bobine qui en étant alimentée par une tension prédéterminée entre ses bornes B1 et B2 permet le déplacement d’un élément mobile Pa.
  • Pour la tester précisément, on la retire du circuit électrique et on réalise au multimètre hors tension un test de résistance entre ses bornes B1 et B2 et on vérifie que l'on a une valeur de résistance (généralement de l'ordre du kΩ).
    On peut également vérifier qu’en alimentant sous tension l’électrovanne entre ses bornes B1 et B2 par la tension prédéterminée on entend l’élément mobile de l’électrovanne se déplacer.
    NB : parfois l’élément mobile de l’électrovanne s'entartre et ne peut plus se déplacer. Il est possible de nettoyer l’électrovanne avec du vinaigre blanc pour éviter cet entartrage.
  • Pour la tester rapidement en circuit, on vérifie au multimètre hors tension avoir une résistance non infinie entre ses bornes B1 et B2 et sous tension entendre l’élément mobile se déplace lorsque l’électrovanne est alimentée à la tension prédéterminée entre ses bornes B1 et B2
  • Pour ouvrir ou fermer le conduit dans lequel circule un fluide, l’électrovanne comprend une bobine qui génère un champ magnétique
  • Lorsqu’une tension est alimentée entre les bornes B1 et B2 de l’électrovanne, l’élément mobile Pa de l’électrovanne se déplace vers le haut pour laisser le fluide passer à travers le conduit. Une fois que la tension n’est plus alimentée entre les bornes B1 et B2 de l’électrovanne, l’élément mobile Pa, sollicité en compression par le ressort Rt, retourne en position basse pour fermer le conduit de fluide.

  • Polarisation
    L'électrovanne peut être polarisée (mais c'est rare) donc attention le sens de montage peut être unique.

 

electrovannes 

rcb 19 ld1rcf 19 ld

  • Un haut parleur est destiné à produire des sons à partir d’un signal électrique alternatif (dit signal audio).
  • Le haut parleur comprend un corps dans lequel sont intégrées une bobine et une membrane
  • Pour le tester précisément on cherche ses caractéristiques de résistance et de puissance puis entre ses bornes B1 et B2 on vérifie, hors tension par un test de résistance avoir une valeur proche de sa résistance et en circuit sous tension, par un test de tension alternative avoir un son émis en mesurant une tension alternative proche de U=√(P/R) (D’après les lois P=U*I et U=R*I) entre les bornes B1 et B2. NB : on peut également vérifier que sa membrane fonctionne si on entend un craquement en alimentant les bornes B1 et B2  via une pile de 1,5V ou en plaçant le multimètre en mode mesure de continuité et en mettant en contact sa borne VAC avec une des bornes B1 ou B2 du haut parleur.
  • Pour le tester rapidement en circuit, on vérifie hors tension avoir une valeur de tension non infinie entre les bornes B1 et B2
  • Pour produire des sons, le haut parleur comprend une bobine L qui lorsque alimentée entre ses deux bobines B1 et B2 par le signal électrique alternatif induit un champ magnétique variable qui fait vibrer en conséquence une membrane et produit ainsi du son.
  • Une tension alternative est alimentée entre les bornes B1 et B2, cette tension alternative induit un champ magnétique variable autour de l’aimant Mg, ce qui induit un mouvement alternatif du corps Cr autour duquel est fixée la membrane Me, le mouvement alternatif de la membrane Me entraine une vibration qui produit le son.

  • Polarisation
    Le haut-parleur est polarisé donc attention le sens de montage est unique

 

hauts parleurs 

rcb 18 ld1rcf 18 ld

  • Un thermostat est un composant électrique qui passe d'un premier état à un second état lorsque la température dépasse un seuil prédéterminé. Par exemple, à l’état initial ses bornes B1 et B2 sont reliées entre elles et lorsque la température dépasse un seuil prédéterminé ces bornes B1 et B2 ne sont plus reliées entre elles
  • Le thermostat comprend deux bornes B1 et B2 et une zone de contact Z entre ces deux bornes. Il peut comprendre un bouton de réglage Bt pour faire varier la température du seuil de changement d’état.
  • Pour le tester précisément, on le retire du circuit électrique et à froid et hors tension, on place un multimètre en mode de mesure de continuité et on vérifie qu’il change d’état en tournant le bouton de réglage Bt. Pour le tester en chauffe ici on branche sur le secteur le fer à repasser (c’est un thermostat de fer à repasser) qui devrait chauffer jusqu’à ce que le thermostat coupe le circuit.
  • Pour le tester rapidement en circuit, hors tension on place un multimètre en mode mesure de continuité et on vérifie à froid qu’il change d’état en tournant le bouton Bt.
  • Pour permettre le contact entre les bornes B1 et B2, le thermostat comprend une lame L1 reliée à la borne B1 et une lame L2 reliée à la bornes B2, les lames L1 et L2 étant réalisées en deux matériaux différents.
  • A température ambiante les deux lames L1 et L2 sont en contact. Toutefois, lorsque la température augmente, le bilame Bi fléchit spontanément car il est constitué de deux métaux différents qui se dilatent différemment. Cela actionne la lame L1 via la tige isolante Ti et conduit à la perte de contact entre les lames L1 et L2 lorsque la température atteint le seuil prédéterminé.

  • Polarisation
    Certains thermostats présentent plus de deux bornes, ceux-ci présentent donc un sens de montage unique.

 

thermostats2
 

rcb 15 ld1rcf 15 ld

  • Le potentiomètre est un composant électrique qui permet d’appliquer une résistance électrique variable R1 entre ses bornes B1 et B2, une résistance variable R2 entre ses bornes B2 et B3 pour obtenir une résistance constante de valeur R1+R2 entre ses bornes B1 et B3. Les valeurs de résistances R1 et R2 variant inversement lorsqu’on tourne manuellement le bouton de commande Bt du potentiomètre.
  • Le potentiomètre comprend un bouton de commande Bt et trois bornes B1, B2 et B3
  • Pour le tester précisément, on le retire du circuit électrique et on réalise hors tension un test de résistance entre les bornes B1 et B2 ou B2 et B3 et on vérifie que la résistance varie lorsqu’on tourne le bouton de commande Bt du potentiomètre. Dans le cas contraire le potentiomètre est considéré comme défectueux. NB : Il peut être nettoyé avec de la bombe à contact.
  • Pour le tester rapidement en circuit, on vérifie au multimètre avoir hors tension, une résistance qui varie entre les bornes B1 et B2 ainsi qu’entre les bornes B1 et B3 lorsqu’on tourne le bouton Bt.
  • Pour avoir une résistance variable R1 entre les bornes B1 et B2 et une résistance variable entre les bornes B2 et B3, le potentiomètre comprend un élément résistif qui s’étend entre les bornes B1 et B3 et un élément mobile Pa actionné via le bouton Bt qui pivote entre les bornes B1 et B3.
  • En déplaçant l’élément mobile Pa en pivotement entre les bornes B1 et B3, la longueur des éléments résistif R1 et R2 varie, ce qui induit une variation des valeurs des résistances R1 et R2, la somme des résistance R1 et R2 restant constante puisque la longueur du fil résistif entre les bornes B1 et B3 reste constante.

  • Polarisation
    Le potentiomètre comprend en général trois bornes. Deux d'entre elles correspondent à la résistance totale. Attention donc au sens de  montage

 

 potentiomètres

Page 1 sur 3