Electrotechnique

rcb 21 ld1rcf 21 ld

  • L’électrovanne est configurée pour déplacer un élément mobile Pa qui ouvre ou ferme un conduit dans lequel circule un fluide.
  • L'électrovanne comprend une bobine qui en étant alimentée par une tension prédéterminée entre ses bornes B1 et B2 permet le déplacement d’un élément mobile Pa.
  • Pour la tester précisément, on la retire du circuit électrique et on réalise au multimètre hors tension un test de résistance entre ses bornes B1 et B2 et on vérifie que l'on a une valeur de résistance (généralement de l'ordre du kΩ).
    On peut également vérifier qu’en alimentant sous tension l’électrovanne entre ses bornes B1 et B2 par la tension prédéterminée on entend l’élément mobile de l’électrovanne se déplacer.
    NB : parfois l’élément mobile de l’électrovanne s'entartre et ne peut plus se déplacer. Il est possible de nettoyer l’électrovanne avec du vinaigre blanc pour éviter cet entartrage.
  • Pour la tester rapidement en circuit, on vérifie au multimètre hors tension avoir une résistance non infinie entre ses bornes B1 et B2 et sous tension entendre l’élément mobile se déplace lorsque l’électrovanne est alimentée à la tension prédéterminée entre ses bornes B1 et B2
  • Pour ouvrir ou fermer le conduit dans lequel circule un fluide, l’électrovanne comprend une bobine qui génère un champ magnétique
  • Lorsqu’une tension est alimentée entre les bornes B1 et B2 de l’électrovanne, l’élément mobile Pa de l’électrovanne se déplace vers le haut pour laisser le fluide passer à travers le conduit. Une fois que la tension n’est plus alimentée entre les bornes B1 et B2 de l’électrovanne, l’élément mobile Pa, sollicité en compression par le ressort Rt, retourne en position basse pour fermer le conduit de fluide.

rcb 18 ld1rcf 18 ld

  • Un thermostat est un composant électrique qui passe d'un premier état à un second état lorsque la température dépasse un seuil prédéterminé. Par exemple, à l’état initial ses bornes B1 et B2 sont reliées entre elles et lorsque la température dépasse un seuil prédéterminé ces bornes B1 et B2 ne sont plus reliées entre elles
  • Le thermostat comprend deux bornes B1 et B2 et une zone de contact Z entre ces deux bornes. Il peut comprendre un bouton de réglage Bt pour faire varier la température du seuil de changement d’état.
  • Pour le tester précisément, on le retire du circuit électrique et à froid et hors tension, on place un multimètre en mode de mesure de continuité et on vérifie qu’il change d’état en tournant le bouton de réglage Bt. Pour le tester en chauffe ici on branche sur le secteur le fer à repasser (c’est un thermostat de fer à repasser) qui devrait chauffer jusqu’à ce que le thermostat coupe le circuit.
  • Pour le tester rapidement en circuit, hors tension on place un multimètre en mode mesure de continuité et on vérifie à froid qu’il change d’état en tournant le bouton Bt.
  • Pour permettre le contact entre les bornes B1 et B2, le thermostat comprend une lame L1 reliée à la borne B1 et une lame L2 reliée à la bornes B2, les lames L1 et L2 étant réalisées en deux matériaux différents.
  • A température ambiante les deux lames L1 et L2 sont en contact. Toutefois, lorsque la température augmente les lames étant en un matériau différents, elles se déforment différemment, ce qui conduit à leur espacement et la perte de contact lorsque la température atteint le seuil prédéterminé. En particulier, le seuil déterminé peut être réglé au moyen d’un bouton Bt qui défini à température ambiante une compression entre les lames L1 et L2.

rcb 17 ld1rcf 17 ld

  • Un connecteur électrique est un composant électrique qui permet de conduire le courant électrique de ses bornes B1, B2 et B3 respectivement vers ses bornes B1’, B2’ et B3’ reliées à une carte électronique Cl.
  • Le connecteur électrique est un support qui permet de recevoir et maintenir un cordon d’alimentation sur la carte électronique Cl
  • Pour le tester précisément, on le dessoude du circuit électrique et on vérifie au multimètre hors tension avoir une continuité de courant entre les bornes d’extrémité opposées du connecteur électrique, à savoir on vérifie avoir une continuité entre les bornes B1 et B1’, entre les bornes B2 et B2’ et entre les bornes B3 et B3’. S’il n’y a pas de continuité de courant entre ces bornes d’extrémité qui sont conçues pour être reliées électriquement ensemble, le connecteur électrique est considéré comme défaillant.
  • Pour le tester rapidement en circuit on vérifie au multimètre avoir hors tension une continuité entre les bornes B1, B1’, entre B2, B2’ et entre B3, B3’.
  • Pour conduire le courant de la borne B1 à la borne B1’, de la borne B2 à la borne B2’ et de la borne B3 à B3’, le connecteur comprend trois éléments conducteurs distincts qui relient chacun entre elles deux bornes d’extrémité opposées, ces trois éléments conducteurs étant intégrés dans le corps Cr du conducteur.
  • Lorsque la borne B1 est alimentée en un courant électrique, ce courant parvient à la borne B1’ et inversement. Lorsque la borne B2 est alimentée en un courant électrique, ce courant parvient à la borne B2’ et inversement. Lorsque la borne B3 est alimentée en un courant électrique, ce courant parvient à la borne B3’ et inversement.

rcb 14 ld1rcf 14 ld

  • Un relais est un composant électromécanique qui permet d'ouvrir ou fermer un ou plusieurs contacts électriques lorsque sa bobine L est alimentée par une tension prédéterminée continue ou alternative
  • Le relais comprend un corps Cr dans lequel est disposée une bobine L qui permet de déplacer une partie mobile Pa pour fermer ou ouvrir un ou plusieurs contacts (ici un contact se ferme au niveau du contact Ct1 entre les bornes B3 et B4 et au niveau du contact Ct2 entre les bornes B5 et B6 lorsque l’élément Pa se déplace).
  •  Pour le tester précisément on le retire du circuit électrique, on alimente sous tension la bobine L entre ses bornes B1 et B2 à la tension prédéterminée et on vérifie au multimètre par un test de continuité que les contacts se réalisent bien comme prévu entre les bornes B3 et B4 ou B5 et B6. Il faut également vérifier par un test de continuité hors alimentation qu’il y a bien une continuité entre les bornes B2 et B3 de la bobine.
  • Pour le tester rapidement en circuit, on vérifie au multimètre hors tension avoir une valeur de résistance entre les bornes B1 et B2 et sous tension, lorsque la bobine est alimentée à la tension prédéterminée avoir une tension nulle entre les bornes B3 et B4 ou B5 et B6
  • Pour ouvrir ou fermer le contact Ct1 le relai comprend une bobine L qui lorsqu’alimentée sous une tension déterminée (par exemple de l’ordre de 10V) entre les bornes B1 et B2 déclenche le contact entre les bornes B3 et B4.
  • La batterie Bat1 alimente la bobine L à la tension prédéterminée, ce qui génère un champ magnétique qui attire une partie mobile Pa, cette partie mobile Pa attirée entraine un contact Ct1 qui met en contact les bornes B3 et B4. Une fois les bornes B3 et B4 en contact, le courant de la batterie Bat2 est alimentée à la lampe Lp qui s’allume.

Page 1 sur 3

Mon profil